Forum sur Marion Zimmer Bradley, de sa romance de Ténébreuse aux nombreux ouvrages qu'elle a écrit à deux ou quatre mains !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Isadora et les neiges des Hellers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danilo



Messages : 12
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 32

MessageSujet: Isadora et les neiges des Hellers   01.05.08 17:46

Voici l'introduction d'une histoire que je suis en train d'écrire, j'attends vos commentaires...

Le petit village d'Asnow, situé dans les Hellers, était coupé du monde depuis bientôt un mois. L'hiver rigoureux avait durement frappé la région, et une avalanche avait coupé la route d'accès depuis Scathfell deux semaines plus tôt. Voilà trois semaines qu'il neigeait presque sans discontinuer, et la neige transformait la moindre sortie en une excursion polaire.

Dans cet enfer blanc et glacial vivait Yllona Storn et sa belle-famille. Elle était la fille du seigneur d'Aldaran et avait épousé Andrew Storn au solstice de l'hiver dernier. Maintenant, elle était enceinte, à terme, et son époux était parti dans l'enfer glacé pour ramener du bois pour le chauffage, et peut-être un lapin cornu s'il avait de la chance.

Quelques heures plus tard, Yllona avait commencé le travail, elle accouchait avec comme seul soutient la présence de ses beaux-parents, Ariel et Gabriel. Au dehors, la tempête avait augmenté d'intensité, le vent hurlait et faisait claquer les minces volets protégeant la petite maison. A l'intérieur, les cris de douleurs d'Yllona glaçaient le sang de ses beaux-parents. C'était pour tous une épreuve terrible, mais pour elle, ça aurait dû être l'enfer, son mari n'était pas là, et elle devait donné la vie dans l'endroit le moins à même de la recevoir.
Malgré la situation pénible dans laquelle elle se trouvait, elle parvenait à garder un certain contrôle, elle était courageuse et sereine, certes elle criait, certes son mari n'était pas là, certes l'enfant viendrait dans le pire des endroits, mais au fond d'elle, elle avait cette conviction certaine que tout se passerai bien pour les autres. Oui, pour les autres, elle savait qu'elle ne survivrai pas à cette épreuve. Elle regrettait de n'avoir pas pu en parler à quiconque, mais elle le savait... elle l'avait vu. Et elle n'avait rien dit, elle avait eu trop peur de faire souffrir les personnes qu'elle aimait. Et maintenant la vie la quittait, cette vie partait dans un nouvel être qui allait faire de grandes choses. Mais elle ne les verraient pas.

Dans un dernier cri, elle mit au monde une petite fille, et, dans un dernier souffle, elle murmura à ses beaux-parents:"Prenez grand soin d'Isadora..."

Ce furent ses derniers mots. La vie l'avait quitté, comme un papillon quitte une chrysalide devenue inutile. Ce papillon s'appelait Isadora, et il pourrait désormais déployer ses ailes, allez explorer la nature, voler de fleur en fleur sans jamais se poser nulle part. Telle était la vie qu'Yllona avait vue pour sa fille.

Ce jour là, le père d'Isadora ne rentra pas, ni le jour suivant, ni jamais. La montagne avait été plus forte et la forêt mortelle. On retrouva son corps sous un arbre qui, fragilisé par le poids de la neige sur ses branches s'était abattu sur le pauvre Andrew.

Isadora grandirait chez ses grands-parents, dans les froides montagnes des Hellers, où le vent et la neige seraient ses meilleurs amis.
Revenir en haut Aller en bas
Berylia



Messages : 80
Date d'inscription : 08/10/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Isadora et les neiges des Hellers   04.05.08 19:36

Première impression : c'est trop "raconté", on sent le narrateur beaucoup trop loin des personnages : "Dans cet enfer blanc et glacial vivait Yllona Storn et sa belle-famille. Elle était la fille du seigneur d'Aldaran et avait épousé Andrew Storn au solstice de l'hiver dernier. Maintenant, elle était enceinte, à terme, et son époux était parti dans l'enfer glacé pour ramener du bois pour le chauffage, et peut-être un lapin cornu s'il avait de la chance." Tu poses le décor, très bien, mais c'est beaucoup trop sec et rapide, pourquoi, ne pas faire intérioriser ça par un des personnages comme Yllona qui pourrait être à sa fenêtre, regarder la neige, penser à son mari, ou alors par Andrew qui est au milieu de la neige, en chemin, qui reste aux aguets en espérant trouver un lapin...

Une autre remarque : change les noms, ceux-là sont beaucoup trop connotés, un Andrew ça passe, mais un Andrew plus un Gabriel, plus une Ariel ça me semble un peu trop. Enfin, c'est juste mon avis à la lecture.


"mais pour elle, ça aurait dû être l'enfer" Pourquoi aurait, ça devait être l'enfer, on vient de nous dire qu'elle pousse des cris de banshee !

"Mais elle ne les verrai(en)t pas."

Un début qui n'est pas mauvais, à part la métaphore du papillon qui m'a semblé un peu inapropriée, mais bon. Donc, maintenant : la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://berylia.livejournal.com/
Danilo



Messages : 12
Date d'inscription : 14/01/2008
Age : 32

MessageSujet: Re: Isadora et les neiges des Hellers   05.05.08 14:13

Je vais essayer de tenir compte de tes remarques, c'est un texte que j'ai écrit assez rapidement, plus pour poser le décor qu'autre chose, c'est une intro que se veux un peu sèche, elle l'est probablement un peu trop...

Je vais probablement modifier certaine chose dans le texte, il y a certaine chose que j'ai mal exprimée... Et je penserais à changer les noms par la même occasion.

J'espère pouvoir poster l'amélioration de ce début d'ici la fin de la semaine...
Revenir en haut Aller en bas
Berylia



Messages : 80
Date d'inscription : 08/10/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Isadora et les neiges des Hellers   05.05.08 20:32

J'attends donc de voir ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://berylia.livejournal.com/
DiAsturien



Messages : 143
Date d'inscription : 18/08/2007
Age : 32
Localisation : De temps à autres en Haute-Bretagne, le reste du temps en Basse-Bretagne

MessageSujet: Re: Isadora et les neiges des Hellers   05.05.08 23:12

J'aime bien, juste une remarque, ca pourrait etre une bonne idee de relire le texte en faisant particulierement attention aux repetitions (avait 2 fois dans la seconde ligne, neige et neigeait ligne 4...), au vocabulaire (excurion polaire qui je trouve fait un peu anachronique), etc... rien de bien mechant mais le texte donne l'impression de manquer un peu de travail, enfin c'est plus facile de voir ca de l'exterieur.

et sinon sur l'histoire, je trouve bizarre que la fille d'aldaran n'ai pas de serviteurs, que le seigneur soit lui meme pqrti chercher du bois... ca meriterait un peu d'eplication.

voila une critique j'espere constructive. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://tenebreuse-mzb.over-blog.com
DiAsturien



Messages : 143
Date d'inscription : 18/08/2007
Age : 32
Localisation : De temps à autres en Haute-Bretagne, le reste du temps en Basse-Bretagne

MessageSujet: Re: Isadora et les neiges des Hellers   26.07.09 19:42

Bon on attend la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://tenebreuse-mzb.over-blog.com
Behemoth



Messages : 11
Date d'inscription : 16/07/2010
Age : 24
Localisation : Etupes (25)

MessageSujet: Re: Isadora et les neiges des Hellers   07.08.10 15:57

Etabli un background avant d'écrire. J'essaye toujours de faire en sorte que le lecteur soit plongé dans quelque chose qui le dépasse ... et je n'y arrive pas encore très bien !

Pour ce qui est du vocabulaire il faut jsute te relire un coup "à froid" pour changer 2-3 imperfections
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isadora et les neiges des Hellers   Aujourd'hui à 3:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Isadora et les neiges des Hellers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Htes-Alpes : Automne et premières neiges (Mo') - Photos d'été (J-Jacques22)
» Etoile des neiges
» Le brûlant des neiges éternelles
» NOTRE REINE DES NEIGES de Louise Cooper
» harfang des neiges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cottman IV - Marion Z. BRADLEY :: Vous... :: Vos récits, nouvelles...-
Sauter vers: